Accueil du site - Le site en français - 5 - Actualité : mission en cours

Compte-rendu de la mission en Ouganda

Publié le lundi 18 mars 2019.


La mission du ballon rouge s’est déroulée du 2 au 7 mars 2019 en Ouganda, dans le village de Busunju, situé à deux heures de la capitale (Kampala).

Cinq membres de l’association ont participé à la mission :
- Hugo Mejia Morales, frère capucin avec qui le ballon rouge a travaillé lors des trois missions précédentes au Pérou ;
- Jean-François Dayan, vice-président ;
- Daniele Villano Rispoli, trésorier ;
- Vincent Dayan, membre bienfaiteur ;
- Hélène Dayan, présidente.
Nous rappelons que chaque participant a payé personnellement les frais du voyage (billets d’avion et frais sur place).

Nous avons choisi d’effectuer cette mission en Ouganda pour des raisons de sécurité (contrairement à d’autres pays d’Afrique, l’Ouganda ne connaît pas actuellement de tensions particulières) et pour des raisons logistiques. Grâce au frère Hugo Mejia et à l’action des bénévoles de l’association « Volontariato Laico Cappuccino », nous avons pu nous appuyer sur la communauté des frères capucins à Busunju et recueillir de précieuses informations préliminaires.

Lors de cette mission, nous nous sommes concentrés sur les besoins essentiels listés par les frères et les bénévoles qui ont passé plusieurs mois dans le village de Busunju. Dès notre arrivée nous avons visité les différentes structures dirigées par les frères (centre médical, écoles primaires, secondaires et professionnelles) et nous nous sommes rendus dans les campagnes entourant le village pour rencontrer les familles les plus nécessiteuses.
Après avoir observé ces différentes réalités nous avons pu confirmer les besoins mis en évidence par les frères et bénévoles et nous avons rencontré différents entrepreneurs (auxquels nous avions préalablement demandé des devis et soumis nos exigences) pour mettre en place un plan d’aide.

Cette aide, concordée avec les frères capucins (qui se portent garants de l’aboutissement des travaux et de la communication de leur avancement), s’articule en trois points :

1) La construction d’un puits avec pompe manuelle. Coût = 6240 euros. Echéance de livraison : 1er juillet 2019.

Le besoin principal de la population locale est sans nul doute l’eau potable. Bien que la région soit une région très verte grâce aux différentes saisons des pluies (qui permettent la culture de fruits et de légumes et la présence d’élevages), la quasi totalité de la population vit sans eau courante. Pour se fournir en eau, les habitants récoltent l’eau des pluies ou consomment « l’eau » qu’ils vont chercher à la « réserve » et font bouillir (cf. photos). La consommation de ces eaux est la principale cause des maladies dont est victime la population.
Nous avons donc rencontré une entreprise spécialisée (http://www.draco.co.ug), d’origine italienne, avec qui nous avons signé un contrat prévoyant la construction d’un puits à pompe manuelle (les plus courants dans les villages en Ouganda) d’ici juillet 2019. Dès le lendemain de la signature du contrat, une équipe d’hydrologues a été envoyée par l’entreprise Draco pour faire les premières enquêtes de terrain afin de trouver le point où creuser le puits.
Comme nous l’a conseillé l’entreprise, nous avons convoqué, avec l’aide des frères capucins, la communauté dans laquelle nous avons décidé de faire construire le puits. Nous leur avons présenté le projet et expliqué la nécessité qu’ils créent un « comité de l’eau » pour la bonne gestion et l’entretien sanitaire régulier du puits. Après l’intervention de la chef du village et de plusieurs villageois, les habitants ont décidé de mettre en place une contribution (symbolique) mensuelle afin de responsabiliser chaque famille du village, en vue des futurs frais d’entretien du puits. Un habitant du village sera par la suite élu responsable du puits et, en accord avec les autres villageois, cette personne gérera les différentes heures d’ouverture du puits (pratique courantes dans les villages de la région). En fonction du rapport que nous soumettra l’entreprise au terme des travaux et en fonction de la capacité du puits, sera décidé un nombre d’heures d’activité quotidienne de la pompe.
Les habitants de la communauté que nous avons eu l’occasion de rencontrer nous ont exprimé toute leur gratitude et nous ont expliqué que ce puits était pour eux la plus belle chose qui puisse arriver au village.

2) La construction de deux maisons pour deux familles particulièrement nécessiteuses. Coût = 3090 euros. Echéance fin de travaux et livraison des maisons : 15 mai 2019.

Les frères capucins et les bénévoles nous avaient indiqué avant notre arrivée en Ouganda la situation d’urgence dans laquelle se trouvaient particulièrement deux familles. Le jour de notre arrivée, nous sommes allés leur rendre visite et avons décidé, pour chacune d’entre elles, la construction d’une nouvelle maison aménagée d’un réservoir d’eau de 1000 litres qui permettra de récolter l’eau des pluies.
La première famille est constituée de 5 personnes : une mère, Penina Namuyiga, et ses quatre enfants.
La deuxième famille est constituée de 9 personnes : une mère, Caritas Kantarama, un père et leurs sept enfants.
Pour effectuer les travaux, nous avons été mis en contact par les frères avec un entrepreneur local recommandé pour son sérieux, John Paul, avec qui nous avons signé les contrats de construction des maisons et des travaux dans l’école Nazareth. Dès le lendemain de la signature du premier contrat, les travaux ont commencé pour la famille Namuyiga et tous les jours John Paul nous envoie des photos et des vidéos témoignant de l’avancée des travaux. Nous avons mis en place un échelonnement des paiements en passant par l’intermédiaire des frères capucins auxquels nous enverrons régulièrement de l’argent (par virements bancaires) ; ces derniers transmettront ces versements à l’entreprise de John Paul.
Ce dernier devrait finir la première maison début avril, puis construire la deuxième dans un délai d’un mois, pour enfin se consacrer aux travaux de l’école professionnelle.

3) L’aide fournie à l’école professionnelle Nazareth, dirigée par les frères capucins. Coût = 4568 euros. Echéance de livraison : fin août 2019.

L’école Nazareth réunit une centaine d’étudiants (qui sont nourris et logés au sein de l’école) répartis en différentes sections : couture, coiffure, cuisine, électronique, mécanique. Cette structure présente d’énormes besoins, que ce soit au niveau de la restructuration des locaux ou du matériel (extrêmement insuffisant) dans les différentes sections. Après nous être confrontés avec les enseignantes et les étudiants de l’école, nous avons choisi de financer la restructuration des douches, la construction de nouveaux sanitaires et la pose d’un faux plafond dans les dortoirs afin de régler le problème des chauve-souris qui viennent la nuit dans les locaux.
Nous avons également acheté du matériel de base (couverts, assiettes, ustensiles de cuisine, etc.) pour la section cuisine, un grand miroir pour la section coiffure et six grandes tables en bois traité (90x90x200 cm) pour les sections cuisine et couture.

Le coût total des travaux et du matériel s’élève donc à 13.898 euros, auxquels s’ajoutent 80 euros d’essence que nous avons payés pour les déplacements effectués lors du séjour.
Le coût total de la mission s’élève donc à 13.978 euros.
A ce jour, un solde de 1787 euros subsiste sur le compte de l’association qui probablement nous servira à couvrir d’éventuels imprévus pour les constructions des maisons ou la manutention du puits, à acheter des lits pour les deux familles que nous avons décidé d’aider et à payer les différents frais bancaires afférents aux virements effectués vers l’Ouganda.

Outre l’aide financière fournie, nous avons distribué tout au long de la mission des ballons rouges aux plus petits et des vêtements et chaussures (pour les enfants) aux mamans… suscitant la joie de toutes les familles !

Nous remercions chaleureusement tous ceux qui ont participé à la réalisation de cette mission, en effectuant des dons (vêtements, jouets, argent) ou en adhérant au ballon rouge, tous les bénévoles qui ont consacré du temps à l’organisation et au déroulement des événements, toutes les associations et écoles qui ont mis gratuitement à notre disposition leurs espaces pour organiser nos événements (à Bologne C’era una volta, le Mercato Sonato, Filonido, l’école Baroncini, à Paris l’espace Cerise), et enfin toutes les boutiques et commerçants qui nous ont aidés matériellement (à Bologne la Birba, Per conto tuo, à Paris les commerçant de la rue Montorgueil).
Je tiens personnellement à remercier les quatre personnes qui m’ont accompagnée pendant cette belle aventure en Ouganda : Hugo qui nous a permis de faire un fantastique travail de Lima à Busunju lors de ces dix dernières années, mon père Jean-François Dayan qui lui aussi m’a accompagnée de la première à la dernière mission, mon petit frère Vincent (merci pour ta bonne humeur quotidienne !) et mon mari Daniele, trésorier irréprochable et mari toujours présent.
Je remercie enfin les deux amis qui sont restés à Bologne pendant la mission mais qui ont contribué tout autant que nous à sa réalisation, Monica et Davide. Merci pour tout les amis.

Hélène Dayan, présidente de l’association

Image 1 sur 70 – 01. Les cinq participants de la mission

Image 2 sur 70 – 02. Les bidons avec lesquels les habitants vont chercher de l’eau

Image 3 sur 70 – 03. « la réserve d’eau »

Image 4 sur 70 – 04.

Image 5 sur 70 – 05. « l’eau » que les habitants font bouillir et consomment

Image 6 sur 70 – 06. L’entreprise Draco

Image 7 sur 70 – 07. Réunion avec la direction de Draco

Image 8 sur 70 – 08.

Image 9 sur 70 – 09. Signature du contrat pour le puits

Image 10 sur 70 – 10. Les hydrologues de Draco sur le terrain

Image 11 sur 70 – 11. Localisation du puits

Image 12 sur 70 – 12. Présentation du projet du puits à la communauté

Image 13 sur 70 – 13. La maison actuelle de la famille de Penina Namuyiga

Image 14 sur 70 – 14.

Image 15 sur 70 – 15. La cuisine

Image 16 sur 70 – 16. La mère de famille Penina Namuyiga (à gauche)

Image 17 sur 70 – 17. La famille de Penina Namuyiga avec l’équipe du ballon rouge

Image 18 sur 70 – 18.

Image 19 sur 70 – 19. La maison actuelle de Caritas Kantarama

Image 20 sur 70 – 20. La cuisine

Image 21 sur 70 – 21.

Image 22 sur 70 – 22.

Image 23 sur 70 – 23. La famille de Caritas Kantarama avec l’équipe du ballon rouge

Image 24 sur 70 – 24.

Image 25 sur 70 – 25.

Image 26 sur 70 – 26. La mère de famille, Caritas Kantarama

Image 27 sur 70 – 27. Signature des contrats avec l’entrepreneur John Paul

Image 28 sur 70 – 28. Début des travaux pour la maison de Penina : arrivée du matériel

Image 29 sur 70 – 29.

Image 30 sur 70 – 30. Début des travaux

Image 31 sur 70 – 31.

Image 32 sur 70 – 32.

Image 33 sur 70 – 33. La nouvelle maison (en construction) de Penina

Image 34 sur 70 – 34. L’école professionnelle Nazareth

Image 35 sur 70 – 35. La salle de couture

Image 36 sur 70 – 36.

Image 37 sur 70 – 37. La salle d’informatique

Image 38 sur 70 – 38. Le salon de coiffure

Image 39 sur 70 – 39.

Image 40 sur 70 – 40. La « salle » de mécanique

Image 41 sur 70 – 41. Les étudiants en mécanique

Image 42 sur 70 – 42. Les étudiantes en couture

Image 43 sur 70 – 43. Le trésorier du ballon rouge aux côtés de la responsable pédagogique et du frère qui dirige l’école

Image 44 sur 70 – 44. Liste des besoins en matériel

Image 45 sur 70 – 45. Les douches actuelles pour les étudiantes

Image 46 sur 70 – 46. Les dortoirs des étudiantes

Image 47 sur 70 – 47. Les toilettes actuelles

Image 48 sur 70 – 48. Les toilettes actuelles

Image 49 sur 70 – 49. Achat du matériel pour l’école dans un supermarché près de Kampala

Image 50 sur 70 – 50. Signature du contrat avec le menuisier

Image 51 sur 70 – 51. L’équipe du ballon rouge avec les enseignants de l’école

Image 52 sur 70 – 52. Le ballon rouge avec les étudiants de Nazareth

Image 53 sur 70 – 53. Distribution de ballons rouges aux enfants du village

Image 54 sur 70 – 54. L’équipe du ballon rouge avec une famille du village

Image 55 sur 70 – 55. Le vice-président et le trésorier

Image 56 sur 70 – 56. Distribution de vêtements pour les enfants du village

Image 57 sur 70 – 57.

Image 58 sur 70 – 58.

Image 59 sur 70 – 59.

Image 60 sur 70 – 60.

Image 61 sur 70 – 61.

Image 62 sur 70 – 62.

Image 63 sur 70 – 63. Une maman du village avec un sac de vêtements donnés par le ballon rouge

Image 64 sur 70 – 64.

Image 65 sur 70 – 65.

Image 66 sur 70 – 66.

Image 67 sur 70 – 67.

Image 68 sur 70 – 68.

Image 69 sur 70 – 69.

Image 70 sur 70 – 70. Merci à tous pour nous avoir permis de le faire !


01. Les cinq participants de la mission

02. Les bidons avec lesquels les habitants vont chercher de l’eau

03. « la réserve d’eau »

04.

05. « l’eau » que les habitants font bouillir et consomment

06. L’entreprise Draco

07. Réunion avec la direction de Draco

08.

09. Signature du contrat pour le puits

10. Les hydrologues de Draco sur le terrain

11. Localisation du puits

12. Présentation du projet du puits à la communauté

13. La maison actuelle de la famille de Penina Namuyiga

14.

15. La cuisine

16. La mère de famille Penina Namuyiga (à gauche)

17. La famille de Penina Namuyiga avec l’équipe du ballon rouge

18.

19. La maison actuelle de Caritas Kantarama

20. La cuisine

21.

22.

23. La famille de Caritas Kantarama avec l’équipe du ballon rouge

24.

25.

26. La mère de famille, Caritas Kantarama

27. Signature des contrats avec l’entrepreneur John Paul

28. Début des travaux pour la maison de Penina : arrivée du matériel

29.

30. Début des travaux

31.

32.

33. La nouvelle maison (en construction) de Penina

34. L’école professionnelle Nazareth

35. La salle de couture

36.

37. La salle d’informatique

38. Le salon de coiffure

39.

40. La « salle » de mécanique

41. Les étudiants en mécanique

42. Les étudiantes en couture

43. Le trésorier du ballon rouge aux côtés de la responsable pédagogique et du frère qui dirige l’école

44. Liste des besoins en matériel

45. Les douches actuelles pour les étudiantes

46. Les dortoirs des étudiantes

47. Les toilettes actuelles

48. Les toilettes actuelles

49. Achat du matériel pour l’école dans un supermarché près de Kampala

50. Signature du contrat avec le menuisier

51. L’équipe du ballon rouge avec les enseignants de l’école

52. Le ballon rouge avec les étudiants de Nazareth

53. Distribution de ballons rouges aux enfants du village

54. L’équipe du ballon rouge avec une famille du village

55. Le vice-président et le trésorier

56. Distribution de vêtements pour les enfants du village

57.

58.

59.

60.

61.

62.

63. Une maman du village avec un sac de vêtements donnés par le ballon rouge

64.

65.

66.

67.

68.

69.

70. Merci à tous pour nous avoir permis de le faire !
Version imprimable de cet article Version imprimable